Sélectionner une page
Dans ce podcast, je voulais à la base te parler d’organisation de ma vie de mampreneur mais en l’écrivant pour poser mes idées et inspirations, il s’est transformé en partage d’humeur, de motivation et de dédramatisation du business avec un enfant. J’ai pris la décision de ne pas le recentrer sur le sujet du départ, car c’est un sujet qui me touche et j’ai envie de partager un peu de mon vécu pour éventuellement inspirer ou faire passer un message aussi modeste soit-il. Très souvent, on me demande comment que je fais pour développer mon business et avoir un enfant en même tps. Je suis assez étonnée que les gens soient limite en admiration ou épatée de la possibilité. J’ai vraiment la sensation de rien faire de spécial pour que ce soit possible ! De mon point de vue, c’est surtout connaitre ces objectifs, s’organiser et prendre des décisions. Oui c’est sur que mon temps est plus limité avec un enfant car j’ai des impératifs horaires mais c’est pas une incompatibilité. Déjà devenir maman n’est pas forcément synonyme de garder ton enfant H24 jusqu’à son entrée en maternelle par ex. Si tu le souhaites bien sur ce n’est pas un problème (y’a aucun problème dans quoique ce soit base, juste des préférences et envies) Mais tu peux faire garder ton enfant que ce soit à la crèche ou avec une assistante maternelle, à mi-temps ou temps complet. Et rien qu’avec ça tu as du temps que tu peux allouer à ton business. Et je préfère être clair, tu n’es pas une mauvaise mère si tu le fais, ce n’est pas parceque tu décide d’être entrepreneur que tu es aussi nounou de ton enfant. Tu as le droit d’avoir de l’ambition, d’avoir envie de dévelloper tes projets ! Pour la petite histoire, quand je m’imaginais maman, j’avais des idées sur mon quotidien, sur ma vie, sur la gestion de mon rôle de maman et de mon travail. J’ai rapidement déchanté et j’ai aussi bcp culpabilisé. Je suis heureuse d’être maman et j’ai été heureuse de l’être mais je me suis senti tirailler entre le fait de vouloir être là pour mon enfant mais aussi l’envie de faire des choses pour moi. Au départ, il n’était pas prévu que je redevienne entrepreneure, j’avais un salariat mais il a décidé de me lacher il y a un an. J’ai longtemps culpabilisé de limite ne pas être heureuse que seul mon rôle de maman me comblerait. Que j’avais envie de fuir, bon c’est un mot fort, mais j’avais envie de retrouver un peu d’insouciance même pour 1h. Me retrouver dans ma petite bulle, pour me recentrer, me ressourcer, me retrouver. Et c’est là que j’ai perçu ce besoin d’équilibre entre ma vie de moi Julia et ma vie de Maman. Pour être pleinement entière avec ma fille, j’ai eu besoin d’assumer ce besoin de créer, d’apporter une vision différente à ma fille. Je ne voulais pas une vie de regret, on en a qu’une, ça serait franchement dommage. Je voulais être une source d’exemple et d’inspiration pour ma fille, lui montrer deux voies possible, celle de son père avec le salariat et la mienne. Qu’elle voit par elle-même, qu’elle n’a pas de limite ! Bref, je fais donc garder ma fille en journée à la crèche, dans ma ville, je n’ai pas le choix du nombre de jour, c’est tout ou rien. Donc ça sera tout ! Ma fille est heureuse d’y aller, dès qu’elle arrive le matin, elle me snobe pour aller jouer avec ces copains ou le toboggan. Rien que pour ça, je suis contente pour elle. Mon organisation en journée est alors très simple, de 9h à 18h, je suis sur mon business (ou actions si je souhaite faire autrechose). Au final, ça fait des heures de bureau, avec plus de flexibilité. Alors oui c’est sur que si la petite est malade, je suis en stand-by pour m’occuper d’elle, mon business passe en arrière plan, je fais le minimum, genre prévenir mes clients que je serais un peu moins réactive et poster sur Instagram. Je profite des siestes pour faire quelques tâches et le soir si y’a des urgences, je m’en occupe là. Pareil j’adapte aussi mon rythme sur la qualité de mes nuits, en période de poussée dentaire, les nuits sont plus chaotique, alors le matin, je démarre plus lentement, je fais des actions qui me demande pas beaucoup de créativité. Je m’écoute et je m’adapte. A des moments ça me frustre, mais c’est aussi l’avantage de l’entreprenariat, pouvoir ajuster ces journées selon les besoins de la famille. Et puis apprendre à lacher-prise, tu peux pas réaliser autant qu’une personne sans enfant mais c’est pas grave ! Etre maman t’empêche pas de réussir ! Etre maman t’empeche pas d’etre une femme ambitieuse J’ai vraiment envie que tu puisse connaitre, réaliser ou même juste entendre, que tout est possible, que la seule limite c’est toi qui te la met ! Que si tu veux quelquechose, tu peux l’avoir. Alors oui, je ne dis pas que ça sera facile, tu auras des échecs et déceptions comme moi j’en ai (que tu es un enfant ou pas, c’est juste la réalité). Avoir un enfant ne t’empêchera pas de t’accomplir en tant que femme. C’est sur que tu auras des choses à prendre en compte que si tu étais seule ou en couple. Oui tu devras priorisé mais ton organisation sera sensiblement la même que sans enfant. Et même si je ne connais pas le quotidien de maman entrepreneuse avec des enfants autonome, de mon point de vue actuel, ça sera de l’adaptation, des ajustements, ils seront plus autonome qu’un enfant en bas âge mais auront d’autres besoin. Ca fait partie de l’aventure !