Sélectionner une page

En devenant maman, j’avais une vision de ce que serait ma maternité, puis en devenant entrepreneure, j’en avais une aussi. Il a bien fallu que j’établisse ma propre vision sur ce que serait ma vie dorénavant, comment j’avais envie de composer entre l’envie de m’occuper de ma fille, mon besoin de solitude avec moi-même et l’ambition que j’ai pour mon business.

A travers ce partage d’expérience, je donne des conseils, tips en tout bienveillance et surtout de déculpabiliser les émotions qui peuvent traverser dans ces moments là.


Alors commençons par la base : soi-même
Si tu n’es pas bien, tu n’arriverais pas à faire de ton mieux et être opérationnel sur tous les fronts.

 

1. Définis tes propres besoins en tant que personnes. Quelles sont tes limites ? Qu’as tu besoin intrinsèquement pour être bien ?

Quelque soit la réponse, y’a pas de bien ou pas bien, pas de culpabilisation à avoir. Même si c’est difficile à admettre, aucune des réponses que tu pourras donner ne fera de toi une mauvaise personne ou même une mauvaise maman.
Par ex mes besoins à moi, au début de la naissance de ma fille, c’était dormir et d’avoir une bulle, une pause même de 20 min de moi avec moi même. J’ai rapidement compris que c’était nécessaire à ma survie, limite, les premiers mois, je les ai pas super bien vécus, j’ai voulu être l’image de la maman que j’avais et je culpabilisais de tout et très vite.
Avec le temps, je me suis rendue compte de la pression immense que je me m’étais et je la mettais sur ma fille qui n’avait rien demandé. J’ai donc lâché prise, accepter mes émotions, sentiments et surtout mes pensées noires qui surgissent en temps de grosse fatigue cumulé aux pleurs que je ne comprenais pas de ma fille. (horrible ces pensées, j’en pleurais de les avoir…)
Maintenant que tu sais ce que tu as besoins pour être à peu près bien, on peut commencer à faire des listes, mais pas de n’importe quoi, juste ce qui est vraiment important pour ton quotidien.

 

2. Liste les obligations obligatoire, les vrais

Est ce qu’il y a des choses qui sont obligés d’être fait, que ce soit les repas ou changer le bébé et ne pas oublier sa propre douche même si c’est qu’à 18h. Et j’inclus aussi de dormir dans les choses obligatoires, franchement on le dit souvent “dors en même tps que bébé”, pas toujours évident mais à ce moment là, si tu n’arrives pas à dormir, mets toi quand même en stand by. Ne te lance pas dans le nettoyage intégral de ton chez toi pour optimiser le temps, d’un parce que tu n’auras pas fini au réveil de bébé et de deux, tu seras encore plus crevée après. Je sais qu’avoir une maison rangée, ça peut être satisfaisant et même libérateur (ca l’ait pour moi) mais à des moments faut lâcher l’affaire, ça sert à quoi d’avoir une maison rangée, si toi tu es en vrac et que tu ne peux pas en profiter.
Au fur et à mesure que ton enfant va grandir, tu vas regagner des heures de sommeil, moi c’est à partir des 8 mois que j’ai vu la différence, l’alimentation a changé et bim, elle a dormi plus. Mon cerveau a commencé à re fonctionner à ce moment-là et j’ai pu gérer mon post partum plus facilement. (et pour la petite note, c’est à partir de là aussi que mon envie d’entreprendre a pu renaître, car vu que mon cerveau était plus reposé, j’arrivais de nouveaux à faire des projets)
En résumé concentre toi sur le primordial, maintenant que tu as ça en tête, on passe à la construction de ton nouvel environnement avec ton enfant et par la suite ton business.

 

3. Construis ton équilibre à toi pas celui que tu peux voir sur les réseaux

Ensuite organise toi, comme tu le sens, comme ta famille a besoin. Quand je dis équilibre, c’est le tien, pas besoin que cet équilibre soit 50/50, écoute toi surtout ! Il n’y a pas de règles pour ça, tu fais comme tu peux, comme tu veux et comme ça vous convient (oui je pars du principe qu’il y a un papa pour aider aussi, à la dernière nouvelle on fait rarement un enfant seul même si parfois ça se fini comme ça….)
Dans ton organisation, tu vas peut-être choisir de faire garder ton enfant à temps complet ou mi-temps ou pas du tout. Et c’est ton choix !
Personne n’a le droit d’émettre un avis, jugement ou toute autre chose. Ton enfant ne te reprochera pas non plus, tes choix et ton envie de t’impliquer dans ton business. Car si tu es comme moi, tu as peut-être fait le choix de l’entrepreneuriat aussi pour tes enfants, donc tu fais déjà des choix pour eux, pour avoir une liberté, une flexibilité.

 

Grâce à ces trois points, tu es capable de créer ta propre vision d’entrepreneurs et maman. Note à toi-même, il y a autant de vision, que de personnes sur terre. Ne cherche pas la perfection et surtout pas celle des réseaux. Fais de ton mieux, fais-le avec amour pour ton enfant, n’oublie pas de t’aimer au passage aussi.
Oublie pas de t’écouter, suis ton intuition, ose des sorties de zone de confort. En tant qu’entrepreneure c’est un peu obligatoire et en tant que maman, rien qu’accueillir une petit être vivant et une sacré sortie de zone de confort et encore plus la première fois. L’inconnue totale.
Croie en toi, tout est possible !